Le Flamenco et les Sévillanes

Le Flamenco et la tradition 

Marta Balparda

Professeur de Flamenco et de Sévillanes 

Enfants  :

Mercredi 17h-18h

Professeur : Marta Balparda

Flamenco Niveau 1 :

Mercredi 18h-19h

Professeur : Marta Balparda

Sevillanes débutant ;

Mercredi 19h-20h 

Professeur : Marta Balparda

Flamenco Niveau 2: 

Mercredi 20h-21h

Professeur : Marta Balparda

Stage (tous niveaux): 

Un dimanche par mois

Tarif annuel adulte : 270 euros pour 1h de cours par semaine. 

Tarif annuel adolescent : 195 euros.

Tarif enfant annuel : 165 euros.

 

Stages :

 

Flamenco : 35 euros.

Sevillanes : 25 euros.

Pour les deux cours : 50 euros

 

* Inscription obligatoire le mercredi précédent le stage. 

Le flamenco est un art ancien dont l’origine est aussi intéressante que sa pratique. Effectivement, il semble difficile de pouvoir réellement placer dans l’histoire les débuts de cet art. Il semblerait qu’il s’agisse d’un art ancien. Avant les preuves écrites, son existence se faisait savoir de par la transmission orale. Cependant, ce que l’on peut affirmer est que son berceau est, l’actuel territoire Andalou. Tout comme la région Andalouse, le Flamenco s’est créé et a évolué au travers des différentes origines ethniques qui ont cohabitées sur ce territoire espagnol, à savoir des origines musulmanes, chrétiennes, juives et gitanes. C’est ce métissage qui lui confère cette dimension à la fois particulière, intimiste et splendide.

En 1922 lors d’un mémorable concours de chant sur le Cante Jondo

à Grenade que Manuel de Falla et Federico Garcia Lorca ont fixé les bases du flamenco. À partir du milieu du XVIIIème siècle, le flamenco se divise en trois écoles, Triana (quartier emblématique Sévillan), Jerez de la Frontera et Cadiz. C’est également à ce moment-là que le flamenco commencera à devenir une danse espagnole à part entière et se diffusera grâce à la naissance d’écoles de danse et de spectacles. À cette époque, l’accompagnement de la danse se fera par les fameuses « Palmas », même si certains compositeurs comme Julián Arcas commençaient à composer des musiques de style flamenco. La guitare, qui aujourd’hui est indissociable de la danse, connaîtra son apogée bien plus tard. Il faudra attendre la fin du XIXème siècle pour que la danse soit accompagnée par la guitare et le chant. 

Vers le milieu du XXème siècle le flamenco commencera à prendre plus de place et ses représentations se feront de plus en plus nombreuses et plusieurs sous-genres en découleront comme le Fandango, par exemple, qui possède des inspirations d’Amérique latine. Connaissant un succès croissant, le flamenco commencera dès lors à se diffuser de plus en plus au travers de tablaos, théâtres et festivals de Flamenco. Cette diffusion majeure se fera également grâce à de grands guitaristes tels que Paco de Lucía, Manuel Cano, Víctor Monge Serranito et Manolo Sanlúcar.

Aujourd’hui, même si l’Andalousie reste la capitale du Flamenco, cet art possède une aura internationale qui le fait être présent sur tous les continents et dans de nombreux pays. Ce succès mondial lui a permis d’être inscrit depuis 2010 au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Cette ouverture sur le monde lui a permis de prendre de nouvelles couleurs, ce qui lui confère de nouvelles influences, de nouvelles visions et de nouvelles interprétations. Cependant, sa forme la plus pure et la plus intimiste résidera toujours dans l’Andalousie moderne où chaque nouvelle génération continue à chanter et à danser ses émotions au rythme des « Palmas » et du son très rythmique des guitares flamencas. 

Les différents cours 

Tarif

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now